DIOCESE DE KARA
A l'ecoute d'une fidele apres le pelerinage
Devant la porte Sainte
Porche des fideles
Sa familiarite avec les enfants
Sortie de la messe
JUBILE D'ARGENT DU DIOCÈSE DE KARA AU TOGO - 1er JUILLET 1994 -1er JUILLET 2019. CHACUN REÇOIT LE DON DE MANIFESTER L'ESPRIT EN VUE DU BIEN DE TOUS ( 1 Co 12, 7)

Actualités : JUBILE D’ARGENT DES SŒURS LUCIE BRUKUM ET NOËLLIE AWILI ET PROFESSION PERPETUELLE DES SŒURS MATHILDE HOROU ET MARIE-THERESE VALGUINA

Le samedi, 8 décembre 2018, en la fête de l’Immaculée Conception, fête patronale des Filles de Marie (Sœurs Marianistes), en la cathédrale Sts Pierre et Paul de Kara, quatre (04) Sœurs de ladite communauté ont rendu grâce au Seigneur pour sa bonté dans la vie de chacune d’elle. 
En effet, les sœurs Marie Thérèse VALGUINA et Mathilde HOROU ont fait leur profession perpétuelle par les vœux de chasteté, de pauvreté, d’obéissance et de stabilité et les sœurs Lucie BRUKUM et Noëllie AWILI, ont rendu grâce à Dieu pour sa fidélité à leur égard ; Lui qui a bien voulu les associer à sa mission d’Amour à l’école de sa Mère, la Vierge Marie.
Cette eucharistie a été présidée par l’ordinaire du lieu, Mgr Jacques Danka LONGA, évêque de Kara, entouré du Père Abbé de l’Abbaye de l’incarnation d’Agbang, le Frère Romain BOTTA ; du Vicaire général, Père Innocent PAHIZI ; du Supérieur Régional de la Société de Marie (Frères Marianistes), Frère Ignace PAGNAN et de 23 prêtres diocésains dont deux (02) venus du diocèse de Tenkodogo au Burkina-Faso.
Dans son homélie, Mgr l’Evêque a invité l’assemble à la joie, à s’ouvrir à ce qui est réel, à ce qui ne se fane pas : l’Immaculée conception.  Ainsi, le péché et la tristesse n’auront pas le dernier mot. Car l’humanité blessée par le péché est encore capable d’accueillir Dieu si elle se laisse à Dieu. L’obéissance attire et séduit toujours Dieu et c’est ce qui a attiré Dieu dans la vie de Marie.  Pécher c’est refuser d’obéir à Dieu ; et le péché brouille notre relation avec Dieu. 
« Choisissez d’obéir et vous vivrez les trois autres vœux : pauvreté chasteté et stabilité » disait-il aux sœurs Mathilde et Marie Thérèse. S’adressant aux jubilaires, il les a invités à rendre grâce à dieu de tout, du bon comme du moins bon car en Dieu, tout est présent et Dieu use de tout pour notre salut. La célébration a pris fin au environ de 12 H00 suivit d’agape au sein du Collège Adèle

 

Date de publication: 2018-12-12 Version Imprimable
Ensemble pour le Christ, Ensemble pour notre Diocèse
© 2015 Diocèse de Kara