DIOCESE DE KARA
A l'ecoute d'une fidele apres le pelerinage
Devant la porte Sainte
Porche des fideles
Sa familiarite avec les enfants
Sortie de la messe
JUBILE D'ARGENT DU DIOCÈSE DE KARA AU TOGO - 1er JUILLET 1994 -1er JUILLET 2019. CHACUN REÇOIT LE DON DE MANIFESTER L'ESPRIT EN VUE DU BIEN DE TOUS ( 1 Co 12, 7)

Actualités : CELEBRATION DIOCESAINE POUR LES OUVRIERS DEFUNTS DE L’EVANGILE DE KARA

Dans le programme des célébrations marquant le Jubilé d’Argent du diocèse de Kara, a eu lieu le samedi 10 novembre 2018, à la paroisse Saint Martin de Bassar, la célébration diocésaine pour les ouvriers de l’Evangile défunts. Il s’agit des évêques, prêtres, religieux, religieuses et catéchistes qui ont labouré dans la vigne du Seigneur au diocèse de Kara. 
En cette année jubilaire, l’évêque de Kara, Mgr Jacques Danka LONGA a voulu délocaliser certaines célébrations comme celle-ci.
Vingt-neuf (29) prêtres dont le RP Innocent PAHIZI, Vicaire Général et Curé de la paroisse cathédrale Saints Pierre et Paul de Kara, ont concélébré à cette messe en mémoire des pasteurs et missionnaires défunts.
Après le mot de bienvenu du RP Lucien Pré Ewaou N’DJATA, curé de la paroisse Saint Martin  de Bassar et du mot d’ouverture du Vicaire Général, représentant l’Evêque de Kara et président de la célébration, situant la présente célébration, s’est suivi le rite de la lumière. Quatre bougies ont été allumé successivement en mémoire des évêques défunts, des prêtres défunts venus, des Religieux et Religieuses et des catéchistes défunts.  
Dans son homélie, le RP Innocent PAHIZI a porté son attention sur la mémoire des ouvriers défunts, les écoles et la prière. Il s’est exprimé en ces termes : « Souvenez-vous de vos chefs, eux qui vous ont fait entendre la Parole de Dieu, et, considérant l’issue de leur carrière, imitez leur foi. Ne vous laissez pas égarer par des doctrines diverses et étrangères » selon Hébreux 13, 7-9. Mais, « mourir avant la vieillesse, n’est pas une malédiction, la dignité du vieillard ne teint pas à son âge, elle ne se mesure pas au nombre des années passées sur la terre. Une vie sans tâche (sans péché) vaut une longue vieillesse » nous dit le livre de la sagesse. Et les écoles sont faites pour y apprendre. Elles sont des lieux de passage. Faire des années dans une même classe ou passer des années dans toutes les classes est un signe de médiocrité pour l’élève. Mais pour un employé ou un domestique, c’est un honneur et un signe de dévouement honnête de passer des années dans son établissement ou dans son service.
Nous sommes tous au service de Dieu en tant qu’élève, apprentis ou fonctionnaire ici sur la terre. Ainsi, la longueur de notre vie sur la terre peut-être une bénédiction ou une malédiction. Une bénédiction selon le quatrième commandement du décalogue : « honore ton père et ta mère afin d’avoir une longue vie sur la terre. Une malédiction, si nous passons des années en négligeant d’apprendre et surtout en refusant de nous laisser enseigner par l’Eglise, notre Mère, et aussi par les circonstances que l’amour de Dieu nous fait traverser. 
Parmi tous ces ouvriers de l’Evangile pour qui nous prions en ce jour, il y en a certainement parmi eux qui ont combattu le bon combat pour l’amour, la justice et la paix, même s’ils l’ont fait avec l’argent malhonnête. »
Le Vicaire Général a terminé son homélie par la prière pour les défunts afin que le Seigneur leur donne le repos éternel et qu’ils reposent en Paix.

Date de publication: 2018-11-27 Version Imprimable
Ensemble pour le Christ, Ensemble pour notre Diocèse
© 2015 Diocèse de Kara